Flash info


23 mars 2019 - Philippe Bernis


Le recouvrement d’une créance est menacé quand les relances successives n’aboutissent pas et que l’échéance de paiement est largement dépassée. Que ce soit face à un débiteur injoignable ou manifestement de mauvaise foi, le créancier devra trouver les solutions adaptées et efficaces pour recouvrer sa facture impayée.

On parle généralement de contentieux à l’issue de ces phases de relances infructueuses. Des lors, des actions plus coercitives prennent le relais aux traditionnels rappels d’échéances et autres courriers.

1- METTRE SES MENACES A EXECUTION

Que ce soit par courrier ou par téléphone, la procédure de recouvrement impose d’amplifier les actions en respectant un timing rigoureux de relances (relance avant échéance, rappel d’échéance, avis d’impayé, dernière relance avant contentieux…). A l’issue de ces courriers restés sans effet, le créancier préviendra sans doute son client récalcitrant des sanctions financières, voire de probables poursuites judiciaires à défaut de règlement.

Réclamer des pénalités de retard et/ou envoyer une mise en demeure s'inscrivent dans cette logique de durcissement.

- Les pénalités de retard : Encadrées par l'art. L 441-6 du Code Commerce, les pénalités de retard (intérêts de retard + indemnités complémentaires) sont dues de plein droit dès le 1er jour de retard après l'échéance de paiement indiquée sur la facture. Lire cet article sur le calcul des pénalités de retard

 - La mise en demeure : Cette correspondance intervient généralement à la dernière étape du recouvrement amiable. Envoyée en recommandé avec accusé de réception, la mise en demeure est le courrier qui notifie «officiellement» au débiteur un dernier délai octroyé pour adresser son paiement, avant d’éventuelles actions en justice.

 

1200px Internet2Notre plateforme de recouvrement, Recouvr’Up, évolue en cette fin d’année, et vous offre de nouvelles fonctionnalités. Cette version est le fruit d’une enquête de satisfaction menée sur 2018, ayant par ailleurs obtenu la note de 4,4/5 sur avis.verifies.com, et qui nous a permis de recueillir des informations précieuses sur l’utilisation de notre plateforme.


Outre quelques retouches sur la forme, 3 nouvelles fonctionnalités sont à noter :

1- Commande des vignettes Direct Recouvrement depuis la page profil

Ces vignettes gratuites permettent aux entreprises de donner du poids à leur demande de paiement. Collées sur le (dernier) courrier de relance, elles permettent d’indiquer clairement au débiteur qu’à défaut de paiement, elles prennent le risque d’être confrontées à notre cabinet de recouvrement…

 

En moyenne, 25% des faillites d'entreprises sont dues à des retards de paiement. Les impayés et les trous de trésorerie qu'ils entraînent sont un véritable fléau pour toutes les entreprises françaises.


Pour toutes les autres, les retards de paiement son facteurs de stress tant pour les dirigeants que les salariés et créent une pression très négative au sein des entreprises.

Alors qu'une seule journée de retard de paiement entraîne 1 milliard d'euros de perte de trésorerie pour les entreprises concernées, comment lutter contre le fléau des impayés ?